Accueil > Nos travaux > Groupe de travail > VISUALISATION

Imprimer


Organisation du projet

Chef de projet GALIA : Alexandre LOIRE

photo comité


Présentation du projet : Visualisation


Les processus de communication et de validation à partir du monde de la conception changent.
Nous avons connu des réunions d’échanges et de validation :



Maintenant, avec l’arrivée de la continuité numérique et des moyens « web », les besoins de visualisation touchent de plus en plus d’autres acteurs internes ou externes de l’entreprise. Quelques exemples, les acheteurs ont besoin de consulter des données 2D ou 3D avec leur PC, les réunions de validation se déroulent de plus en plus avec des séances de « conferencing », les outilleurs ont besoins d’avoir au plus tôt des données issus de la CAO pour réaliser des outils ou des séances de simulation de processus, les garages utilisent des données issues de la CAO pour illustrer les méthodes de réparation… D’où la création du concept de « Master Document » pour une utilisation et réutilisation globale en visualisation des données des ingénieries.

Conscients du contexte, les constructeurs et équipementiers américains, japonais et allemands ont créé un sujet SASIG où le monde de l’automobile français n’est pas présent. Le groupe DEV (Digital Engineering Visualization) de SASIG rédige un document (guideline) où seront consignés les best practices dans le domaine de la visualisation, les technologies et standards à prendre en compte pour faciliter une implémentation de la visualisation à partir de données de conception afin d’améliorer la collaboration entre constructeurs et équipementiers.

1 • Contexte

Les processus de communication et de validation à partir du monde de la conception changent.
Nous avons connu des réunions d’échanges et de validation :
• Autour de prototypes physiques
• Autour de stations CAO
• Par le biais d’échanges de données CAO (avec ou sans meta-données)
• Par le biais d’échanges de données CAO (avec ou sans meta-données) mais avec des outils de visualisation spécialisés
Maintenant, avec l’arrivée de la continuité numérique et des moyens « web », les besoins de visualisation touchent de plus en plus d’autres acteurs internes ou externes de l’entreprise. Quelques exemples, les acheteurs ont besoin de consulter des données 2D ou 3D avec leur PC, les réunions de validation se déroulent de plus en plus avec des séances de « conferencing », les outilleurs ont besoins d’avoir au plus tôt des données issus de la CAO pour réaliser des outils ou des séances de simulation de processus, les garages utilisent des données issues de la CAO pour illustrer les méthodes de réparation… D’où la création du concept de « Master Document » pour une utilisation et réutilisation globale en visualisation des données des ingénieries.

Conscients du contexte, les constructeurs et équipementiers américains, japonais et allemands ont créé un sujet SASIG où le monde de l’automobile français n’est pas présent. Le groupe DEV (Digital Engineering Visualization) de SASIG rédige un document (guideline) où seront consignés les best practices dans le domaine de la visualisation, les technologies et standards à prendre en compte pour faciliter une implémentation de la visualisation à partir de données de conception afin d’améliorer la collaboration entre constructeurs et équipementiers.

2 • Mission

Dans le cadre de ce projet GALIA, les membres du groupe de travail devront pouvoir donner un avis à l’Engineering Functional Committee ODETTE et au DEV Workgroup du SASIG en ligne avec les besoins de la filière automobile française.

3 • Objectifs

Ce projet a pour objectif de livrer un cahier des charges GALIA qui formalisera :
a) Les processus à prendre en compte,
b) Les besoins fonctionnels à couvrir en fonctions des populations à équiper,
c) Les contraintes techniques (outils, plateformes, formats…),
d) Les contraintes sur les normes et standards

4 • Participants

Le projet sera constitué avec des représentants des constructeurs et équipementiers du monde de l’automobile français dont la liste sera précisée ultérieurement. Les profils requis sont :

5 • Fréquence de réunions

La charge de travail pour la livraison du cahier des charges sera de 5 à 6 réunions d’une demi journée à chaque fois. La première réunion se tiendra chez GALIA le 19/01/2005.

6 • Relation SASIG/ODETTE

Les échanges auront lieu avec l’Engineering Functional Committee d’ODETTE et le groupe de travail SASIG afin d’assurer les actions de validation et de « reporting » nécessaires.

 



PRODUITS & SERVICES

  • Standards
  • MMOG/LE
  • Formations
  • Audits & Conseil
  • Homologation de solutions
  • Rendez-vous GALIA
  • Trouver une prestation